Comment éviter une grossesse

Les moyens de contraception

Double protection

Lorsque tu te protèges, souviens-toi que tu ne le fais pas pour une seule raison, mais bien pour deux.

En tant que jeune adulte, toute décision que tu prends pour éviter une grossesse doit également te protéger contre les ITS.

Plusieurs jeunes adultes qui ont une relation monogame considèrent être faiblement ou pas du tout à risque de contracter une ITS. Détrompe-toi, le risque d’attraper une ITS est considérablement élevé.

C’est pourquoi les jeunes adultes hétérosexuels actifs devraient accorder la même importance à la contraception qu’à la protection contre les ITS. La double protection peut sembler compliquée, mais ce n’est pas le cas, puisque tu n’as qu’à employer un moyen de contraception combiné à un condom.

Les condoms

Les condoms sont un moyen de contraception populaire. C’est facile de comprendre pourquoi.

Si les condoms sont utilisés correctement à chaque pénétration vaginale, ils sont très efficaces pour éviter une grossesse.

Si un condom glisse ou se déchire à cause d’une mauvaise utilisation, son degré d’efficacité sera grandement réduit. Alors assure-toi d’utiliser un condom qui s’ajuste bien et se déroule parfaitement sur le pénis. Pour bien faire, suis les directives de la boîte de condoms ; elles te montrent comment installer et retirer un condom. Si l’un de vous deux a une allergie au latex, servez-vous plutôt de condoms en polyuréthane ou en polyisoprène.

En comparaisons d’autres méthodes de contraception, les condoms sont peu coûteux. Le condom ne figure pas parmi les moyens de contraception les plus efficaces. Par contre, il est le seul moyen qui offre une réelle protection contre les ITS.

Contraception hormonale

À moins d’être prête avoir un bébé maintenant, tu dois prendre des précautions. C’est sérieux. La contraception hormonale peut être une solution fiable.

La pilule contraceptive (aussi appelée contraception orale) est un moyen très efficace pour prévenir une grossesse.

Certaines marques populaires contiennent de l’œstrogène et de la progestérone. Comment ça fonctionne ? La femme prend une pilule par jour pendant 21 jours puis, pendant sept jours, elle ne prend plus de pilule ou prend un placebo. Elle répète ce cycle aussi longtemps qu’elle ne veut pas tomber enceinte. Lorsque les pilules sont prises régulièrement, une grossesse peut être évitée pratiquement à 100 %.

En plus de son efficacité, la pilule est un moyen de contraception qui donne à la femme le contrôle total de sa fertilité.

La pilule est sécuritaire chez la plupart des femmes. Par ailleurs, si tu penses à prendre la pilule, il est très important que tu consultes un professionnel de la santé afin de t’assurer qu’elle te convienne. Il y a des risques et des effets secondaires associés à la prise de la pilule, voilà pourquoi il est important que tu consultes ton médecin.

Il y a d’autres formes de contraception hormonale comme le timbre contraceptif ou l’anneau vaginal contraceptif, un anneau de plastique souple contenant des hormones que tu places à l’intérieur du vagin. Si tu désires employer ces types de contraception hormonale, parles-en à ton médecin.

La contraception hormonale ne procure pas une protection contre les ITS. Garde ça en tête si tu optes pour ces moyens.

Le diaphragme

Il y a beaucoup de possibilités pour éviter une grossesse dont les dispositifs intra-utérins tels les diaphragmes.

Un diaphragme est un dôme circulaire de latex monté sur un anneau métallique recouvert de latex. Il doit être utilisé avec un gel spermicide et inséré dans le vagin. Il peut être installé jusqu’à six heures avant une relation sexuelle et doit être laissé en place pendant au moins six heures après. Et il faut le retirer dans les vingt-quatre suivant son installation.

Pour être efficace, le diaphragme doit être absolument ajusté par un médecin.

Le diaphragme n’est pas un moyen de contraception aussi efficace que le condom ou la pilule. Il offre une protection minimale contre les ITS, mais jamais autant que le condom.1

Le taux d’échec est d’environ 20 %. L’inefficacité du diaphragme est souvent dû au fait qu’il n’a pas été laissé en place suffisamment longtemps ou qu’on a oublié d’utiliser un gel ou une mousse spermicide.2

1Hatcher, R, et coll. (2008). “Contraceptive Technology”, 19 ed. New York: Ardent Media.
2Hatcher, R, et coll. (2008). “Contraceptive Technology”, 19 ed. New York: Ardent Media.

Le stérilet (DIU)

Avant d’utiliser un stérilet, tu dois consulter ton médecin pour savoir s’il te convient et pour l’installer.

Un stérilet, ou dispositif intra-utérin (DIU), est un petit objet de plastique en forme de T qui comprend une partie métallique ou parfois une hormone. Une fois inséré dans l’utérus par un professionnel de la santé, le DIU reste en place jusqu’à ce que ce dernier le retire.

Le DIU prévient la grossesse et est un moyen de contraception très efficace, mais il ne protège pas contre les ITS. Le DIU peut affecter le flux menstruel selon les femmes, de même que le type de DIU. Un faible pourcentage (environ 10 à 20 %) des femmes présentent des crampes ou des saignements irréguliers.

Injections hormonales

Certains types de moyens de contraception, telles que les injections hormonales, peuvent être administrés moins souvent, mais comportent quelques inconvénients.

Les femmes qui optent pour les injections hormonales reçoivent une injection à tous les trois mois. L’injection contient de la progestérone qui bloque l’ovulation.

Les injections hormonales sont est très efficaces pour empêcher une grossesse. Cependant, en 2005, Santé Canada émettait une mise en garde à l’effet que injections hormonales pouvaient causer une perte de la masse osseuse si l’usage se prolongeait au-delà de deux ans.

La plupart des femmes qui ont recours aux injections hormonales verront leurs menstruations cesser. Une fois qu’elles arrêtent de recevoir les injections, elles redeviennent fertiles après 6 à 12 mois. Il est également important de noter que les injections hormonales n’offrent aucune protection contre les ITS.

Les spermicides

Les spermicides détruisent les spermatozoïdes, mais ils présentent un taux d’échec élevé. Il important de connaître les risques avant de choisir cette méthode.

Comme leur nom l’indique, les spermicides détruisent les spermatozoïdes au contact. La femme utilise un applicateur en plastique pour déposer le spermicide dans son vagin avant la relation sexuelle. On doit laisser le spermicide agir pendant 6 à 8 heures après la relation sexuelle.

Le taux d’échec des spermicides est assez élevé si on le compare aux autres méthodes (jusqu’à 25 %). Certaines personnes peuvent présenter des réactions allergiques aux spermicides. Les spermicides ne protègent pas contre les ITS.1

1Raymond, E, Chen, P et Luoto, J, (2004). Contraceptive Effectiveness and Safety of Five Nonoxynol-9 Spermicides: A randomized trial. “Obstetrics and Gynecology”, 103, 430-439.

Le coît interrompu

Le coït interrompu ou se retirer à la dernière seconde, n’est pas un moyen de contraception très fiable. Toute la responsabilité repose sur les épaules d’une seule personne.

Le coït interrompu, appelé le retrait, réduit les risques de grossesse, mais n’est pas considéré comme un moyen de contraception très efficace.

Le taux d’échec est estimé à environ 20 %1. La responsabilité revient entièrement à la capacité et à la bonne volonté de l’homme de retirer son pénis du vagin avant d’éjaculer à chaque relation sexuelle. Le coït interrompu n’offre aucune protection contre les ITS.

1Hatcher, R, et coll. (2008). “Contraceptive Technology”, 19 ed. New York: Ardent Media.

Méthode rythmique

La méthode rythmique demande beaucoup d’efforts et même de l’abstinence durant certaines périodes du cycle.

La méthode rythmique, ou abstinence périodique, nécessite que la femme connaisse exactement sa période de fertilité au cours de son cycle et qu’elle s’abstienne d’avoir des relations sexuelles durant cette période. Il existe des variantes de cette méthode : la méthode du calendrier, la méthode des températures et la méthode de la glaire cervicale.

Comme moyen de contraception, la méthode rythmique n’est pas particulièrement efficace. Cette méthode peut réduire considérablement les risques de tomber enceinte, mais si tu songes à y avoir recours, tu devras étudier sérieusement son fonctionnement. Et même si tu la suis à la lettre, il y a des risques que tu tombes enceinte. Connaître ses période de fertilité ne réduit pas les risques de ITS.

La douche vaginale

La douche vaginale n’est pas un moyen de contraception.

Il n’y a pas grand chose à dire sur la douche vaginale en tant que moyen de contraception. Rincer le vagin avec un liquide n’est pas un moyen d’éviter une grossesse.